Contact  |  Copyright  | 
 
Château Ausone et le poète
 

Le château Ausone est l’un des deux domaines de Bordeaux à avoir été classé premier grand cru classé A dans les derniers classements des vins de Saint-Émilion de 2006. C’est l’un des vins les plus célèbres du bordelais. Il provient de vieilles vignes de plus de 50 ans et offre un potentiel de garde de plusieurs dizaines d’années. Un vin de légende hors-normes… pour un château dont le nom évoque une autre légende.

 

Ce château a été fondé au XIIIème siècle par la famille Lescours. Vers 1580 – 1590, Geoffroy de La Chassaigne, oncle par alliance du seigneur du lieu Geoffroy de Lescours, baptisa une vieille tour médiévale du château de Villeneuve « Tour d’Ausone », en hommage au célèbre poète romain qui avait vécu dans la région au IVème siècle. Le château aurait été définitivement appelé « Ausone » par Jean Cantenat en 1786 après avoir conclu que les vestiges gallo-romains retrouvés sur le site provenaient vraisemblablement de la villa d’Ausone. Mais la vérité d’un jour n’est pas celle de toujours ! comme le disait feu le Che. Et en 1843, les vestiges d’une villa d’importance furent retrouvés sur le site de Saint-Georges de Montagne au lieu-dit de Saint-André. Cet endroit est situé à une dizaine de kilomètre de Château Ausone. Il est maintenant souvent désigné – sans certitudes absolues pour autant - comme étant la villa Lucaniacus qui appartenait au poète.

 

Ausone fut un personnage clé de Saint-Emilion. Le vignoble de ce petit village bordelais acquit une renommée internationale grâce à ce poète latin, né à Bordeaux et grand amateur de vin, qui fit son éloge dans de nombreux poèmes. « Toi qu’illustrent tes vins et tes fleuves » est sa plus célèbre apostrophe à Bordeaux, attestant la présence d’un vignoble réputé. Ausone étudia la grammaire et la rhétorique avant de devenir professeur. La réputation de ce gallo-romain était si grande que l'empereur Valentinien le fit venir à Trèves pour être le précepteur de son fils Gratien, lui-même futur empereur romain. Le poète, richissime, acheva sa vie dans les environs de Bordeaux où il possédait plusieurs belles terres.

 

Ausone fut l’auteur de plusieurs œuvres dont les plus célèbres morceaux s’appellent les Parentales, les Roses, la Moselle et le Crucifiement de l'Amour. Et pour mieux comprendre le poète amateur de vin de la rive droite, on pourrait s’imaginer lire ses œuvres tout en sirotant un verre d’Ausone (ou un autre vin du Libournais). On ne croirait alors pas si bien faire. C’est exactement le conseil d’Ausone lui-même, qui dans une lettre à Symmaque lui expliqua très clairement les conditions d’une bonne lecture : « Et tu sauras que c'est une oeuvre dont je puis être fier, car ces vers commencés en dînant, je les ai terminés avant la fin du repas, c'est à dire en buvant, ou un peu avant de boire. Il faut donc que la critique ait égard au sujet et au temps. Toi-même, ne lis cela qu'avec une pointe de vin et de gaieté, car il n'est pas juste qu'un poète peu sobre ait pour juge un lecteur à jeun. » Rassurez-vous, vous pourrez aussi boire du Ausone sans forcément en lire. 

Autres histoires du lieu : France
Châteauneuf-du-Pape et les soucoupes volantesA Châteauneuf-du-Pape, les OVNIs ne sont pas les bienvenus.
Sabler ou sabrer le champagne ?Comment ouvrir et boire son champagne, telle est la question.
L'Ermite de Saint-SerIl ne fait pas toujours bon vivre au pied de Sainte Victoire...
Le quart des seigneursEnfin un impôt délicieux !
Les taches dans la barbe de CharlemagneLa fameuse barbe fleurie ne plait pas à tout le monde...
Le vin de chèvreUne tradition savoyarde qui mousse !
Le dragon du BrandUn dragon et le soleil donnent naissance à l'un des meilleurs terroirs d'Alsace.
Le vin de l'EmpereurNapoléon et le Gevrey-Chambertin, un couple inséparable.
La tisane de RichelieuOu comment un vin rouge de Moulis vint à la rescousse du Roi.
La massue dans les armoiries de ColmarLorsque le périple d'Hercule le mène en Alsace...
Eau minérale de Carbonnieux Quel rapport entre le prestigieux château Carbonnieux et l’eau minérale ?

Autres histoires de l'époque : Moyen-Age
La légende du coq noirPour la domination du Chianti, un volatile vaut mieux que la guerre
L'Ermite de Saint-SerIl ne fait pas toujours bon vivre au pied de Sainte Victoire...
Le sang de taureauComment expliquer la résistance exceptionnelle d'une poignée de soldats ?
Le quart des seigneursEnfin un impôt délicieux !
Les taches dans la barbe de CharlemagneLa fameuse barbe fleurie ne plait pas à tout le monde...
La tisane de RichelieuOu comment un vin rouge de Moulis vint à la rescousse du Roi.